Header 1

Amath M’Baye, l’incroyable trajectoire jusqu’aux JO de Tokyo

S’il y a un joueur à la trajectoire remarquable et pour lequel il était impossible de prédire la présence en Équipe de France au début de sa carrière, c’est bien Amath M’Baye (2,06m, 31 ans). Retour sur un parcours atypique qui a commencé à Nagoya et qui s’écrira de nouveau au Japon cet été.

Retour au point de départ

En partie formé aux États-Unis, le natif de Bordeaux a lancé sa carrière professionnelle avec exotisme, au Japon. Plus précisément à Nagoya. C’est donc à environ 350 kilomètres de là où il a fait ses débuts en pro qu’Amath M’Baye va se rendre avec l’Équipe de France pour les Jeux Olympiques. La plus belle des compétitions pour un sportif professionnel. Surtout une compétition à laquelle il n’avait jamais pensé. “Je n’ai jamais pensé aux JO, honnêtement. Depuis la coupe du monde, c’est quelque chose qui est vraiment entré dans ma tête et c’est vraiment énorme d’en être arrivé ici aujourd’hui“, nous a-t-il confié.

Un parcours des plus atypiques

Né à Bordeaux, Amath M’Baye a débuté le basket dans sa ville natale pendant deux ans avant de rejoindre le STB Le Havre dont l’équipe fanion était en Pro A à l’époque (2007/08). Après un an en Normandie, il s’envole pour les États-Unis. D’abord un an à Stoneridge Prep par où sont aussi passés des joueurs comme Enes Kanter (Portland Trail Blazers) et Taj Gibson (New York Knicks) aujourd’hui en NBA. Mais aussi Rémi Dibo (Rueil-Malmaison, NM1) et Bandja Sy (Andorre, ACB). Après la Prep School il a passé quatre ans en université. Deux ans à Laramie (Wyoming) puis un an à Norman (Oklahoma), par où est passé Blake Griffin. Lors de sa troisième année, il n’a pas pu jouer en raison du règlement lié aux transferts en NCAA.

Suite à son cursus américain, l’ancien joueur de la JSA ne parvient pas à être drafté en NBA. À défaut de la ligue américaine et au lieu de rentrer en Europe, il fait un choix étonnant. L’ailier fort français, très peu connu du public dans son pays, décide de s’exiler au Japon. Il a donc passé trois saisons chez les Nagoya Diamond Dolphins avant de revenir en Europe. C’est ensuite en Italie, à Brindisi, qu’Amath M’Baye a lancé sa carrière européenne. Après une saison à 17 d’évaluation de moyenne en Serie A, il attire l’œil de l’Olimpia Milano. Il y découvre alors le très haut niveau avec l’Euroleague et remporte le championnat italien. Au bout d’un an, il rejoint les rangs de la Virtus Bologne avec laquelle il a été chercher le titre en Champions League.

Amath M’Baye compte actuellement 24 sélections en Bleu. © FIBA

Après un nouveau cycle de trois ans en Italie, il part découvrir un nouveau pays : la Turquie. Il s’engage alors avec le Pinar Karsaiyaka et atteint la finale de la champions League en 2021. Cette saison, il compilait en moyenne 15,5 points, 3,8 rebonds et 2 passes décisives pour 14 d’évaluation entre le championnat turc et la BCL.

Ma sélection pour les JO, c’est une énorme fierté. Avec un parcours comme le mien, ce n’était pas donné. C’est une énorme reconnaissance envers le staff. C’est énorme qu’il me fasse confiance pour aller aux Jeux Olympiques”, reconnait M’Baye. Sous le maillot des Bleus, il tourne en moyenne à 7,4 points, 1,1 passe décisive et 1,9 rebond pour 7,7 d’évaluation.

Un statut confirmé

En un peu plus de deux ans, Amath M’Baye a gagné un statut d’international plus que fiable sur le poste 4. Après cinq saisons de carrière européenne, l’ancien joueur de Brindisi a connu ce qui se fait de mieux sur le continent entre la FIBA Europe Cup, la Champions League et même l’Euroleague lors de son passage à Milan. “Mes deux dernières saisons ont été des vrais succès, que ce soit en club ou en Équipe de France. Ça fait plaisir de faire partie d’une organisation qui gagne et qui a de grandes ambitions. Ça rajoute de la pression, mais je suis quelqu’un de très compétiteur“, analyse-t-il.

L’ailier fort girondin a connu une montée en puissance progressive et a connu le meilleur du basket européen, jusqu’à devenir une pièce maîtresse de l’effectif du Pinar Karsiyaka depuis deux ans. Celui qui était d’abord vu comme une surprise en Équipe de France s’est mué en véritable rotation de confiance pour Vincent Collet.

Huit ans plus tard, Amath M’Baye va donc faire son retour au Japon pour jouer au basket. Seulement, ça sera avec un tout autre statut et d’autres objectifs. “On a vraiment beaucoup de chance en France d’avoir un vivier de joueurs extrêmement talentueux. Cela nous donne une superbe équipe” juge-t-il.

Carrière d’Amath M’Baye

2013-2016
2016/2017
2017/2018
2018/2019
Depuis 2019
Nagoya Diamond Dolphins (Japon)
Brindisi (Italie)
Olimpia Milano (Italie)
Virtus Bologne (Italie)
Pınar Karşıyaka (Turquie)