Header 1

Chalon n’a joué qu’une seule mi-temps face à Dijon

Pour une équipe en quête de maintien, Chalon aura manqué d’engagement et de justesse face à Dijon (90-81).

Pour aller chercher un maintien, il faut de l’engagement, de la dureté, de l’envie. Ces ingrédients, Chalon en a bien trop manqué. Pourtant, les Chalonnais jouaient à domicile un derby bourguignon avec une JDA venue avec seulement six pros.

Portés par une bonne adresse longue distance (6/16 à la mi-temps), les Dijonnais ont été acteurs de la première mi-temps, et non spectateurs comme l’étaient les Chalonnais. Hormis les 11 points de Sean Armand (23 points), il n’y avait pas grand chose à retirer de positif à leur prestation (35-46, 20′).

Le retour des vestiaires laissait inaugurer d’un mieux avec un 11-0 lancé par le capitaine Mike Gelabale (17 points). Mais la volonté retrouvée des Chalonnais n’aura duré que huit minutes, le temps pour la JDA d’un très bon Jaron Johnson de se remettre la tête à l’endroit (54-65, 30′). Il faut dire aussi que leurs adversaires les ont grandement aidé en multipliant à nouveau les erreurs, les déchets techniques.

A nouveau sous l’impulsion de Gelabale adroit longue distance, Chalon voulait y croire, poussé par son public. L’ambiance devenait d’ailleurs progressivement un peu plus électrique. Après deux lancers-francs de Garett Sim, l’Elan revenait même à 5 points (70-75, 36′). Mais un récital de l’inévitable David Holston (26 points) et un peu plus d’engagement au rebond permettaient à Dijon de logiquement l’emporter.

Il faudra désormais pour Chalon aller gagner à Orléans lors de l’ultime journée, en espérant des résultats favorables des concurrents directs. Tout un programme…

Les stats

Crédit photo : ESSM Le Portel