BANNER POSTULEZ – SEPT 2022

EDF : les Bleus écrasent les Tchèques en deuxième mi-temps

Pour son unique date de l’année à Paris, l’Equipe de France masculine retrouvait la République tchèque pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2023.

Rapidement menés par la République tchèque, les joueurs de Vincent Collet peine à se mettre en marche, en témoigne le 5/18 aux tirs après les dix premières minutes. Privés de leur star NBA Tomas Satoransky, les Tchèques se reposent notamment sur l’adresse de Vojtech Hruban (9 points) et Ondrej Balvin (7 points) et permet à son équipe de mener jusqu’à 26-16. Seules éclarcies du côté tricolore, l’adresse dernière la ligne des lancers (7/7) et l’état de forme de Guerschon Yaubsele qui a 10 des 15 premiers points de son équipe. À la fin du premier quart-temps, la France est alors menée 27-18.

Toujours dans ses oeuvres, sans briller mais toujours en trouvant les bonne solution, que ce soit sur du mouvement ou sur un floater de Jelinek qui survole les longs segments de Rudy Gobert, la République tchèque continue de jouer son jeu et de surprendre la sélection française. Les joueurs de Ronen Ginzburg comptent même jusqu’à 11 points d’avance (35-24). À 5 minutes de la pause, Vincent Collet lance son energizer en chef, Terry Tarpey. Petit à petit, les Bleus retrouvent des couleurs, Evan Fournier trouve la cible avec réussite, Thomas Heurtel de même et Rudy Gobert se fait plaisir sur une claquette dunk. La France n’est plus qu’à trois points (39-36) à 30 secondes de la pause. Après 20 minutes, les Bleus se rapprochent et son derrière de 4 points (42-38).

De retour des vestiaires, puis sur le parquet après une pause bien rallongée suite à un problème technique au niveau du panier, les Bleus lancent leur deuxième mi-temps comme ils ont fini la première, avec de l’agressivité. D’abord Yabusele avec un dunk dans la coupe, puis Rudy Gobert seul sous le cercle après une interception de Thomas Heurtel. Complètement endormis, les tchèques voient leurs adversaires du soir reprendre le match en main et passer devant dès l’entame. Il a fallu de longues minutes d’attente pour voir l’Équipe de France au niveau auquel on l’attend, mais une fois qu’elle est lancée, elle déroule et prend 13 points d’avance au coeur de la période pour terminer à 66-50 dans ce troisième quart-temps ponctué par une faute technique donnée à Balvin.

Dans la dernière période, les Tchèques ne voient plus le jour. Le match est plié des les premières minutes, notamment grâce à au run initié par Timothé Luwawu-Cabarrot et ses 10 points de suite inscrits entre la fin du troisième et le début du quatrième quart-temps. Au fil de la dernière reprise, les coéquipiers d’Evan Fournier prennent le large pour s’imposer au final 95-60.

Meilleur joueur de la partie, Rudy Gobert à compilé 14 points et 7 rebonds pour 20 d’évaluation. Il a été bien aidé par Guerschon Yabusele, notamment en début de match, et Elie Okobo qui ont compilé 18 d’évaluation. Une fois n’est pas coutume, mention spéciale à l’inusable Terry Tarpey. Le Manceau a joué son rôle à merveille pour permettre aux Bleus ne se remettre la tête à l’endroit et a définitivement prouvé sa valeur devant le public français.

À l’AccorArena,

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Vidéo : Germain Castano explique comment il a construit son équipe

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com