BANNER POSTULEZ – SEPT 2022

Élite J3 : Brandon Taylor offre la victoire au BCM, Le derby pour les Mets92

Retrouvez les résultats de la soirée en Betclic Élite.

JL Bourg vs SIG : 65-57
Le début de la SIG en Elite ? Un brin poussif pour l’instant. Les joueurs de Lassi Tuovi sont tombés sur une solide équipe de la Jeu, portée par un excellent JaCorey Williams (11 points et 7 rebonds). Mais que dire également de la perf’ complète d’Hugo Benitez : 11 points, 3 rebonds et 6 passes décisives.

BCM vs Fos Provence : 74-72
Comment se faire adopter rapidement par son public ? Demandez à Brandon Taylor. Le néo-meneur maritime s’est distingué en offrant la victoire aux siens dans les ultimes secondes et dans un Sportica chaud bouillant. Les joueurs de Rémi Giuitta peuvent nourrir quelques regrets après avoir entamé parfaitement la rencontre (27-12 dans le Q1).

Limoges vs Le Portel : 77-64
Dans un match qui ne restera pas dans les annales du beau jeu, le CSP a pris le meilleur à domicile avec notamment 18 points de Kruize Pinkins. En face les Stellistes auront laissé trop de munitions sur la ligne des lancers-francs (19/36, 52,8% de réussite).

Nanterre92 vs Mets92 : 76-104
Le derby ? C’est pour Boulogne-Levallois. Les joueurs de Vincent Collet se sont même offerts le luxe de passer plus de 100 points à leurs voisins, Will Cummigs terminant meilleur marqueur avec 19 unités. A noter que Luker Fisher et Pascal Donnadieu n’auront pas terminé la rencontre sur le terrain et sur le banc en raison d’une accumulation de fautes techniques.

Orléans vs Cholet : 88-81
Il y a des victoires qui font parfois un peu plus de bien que les autres. C’est ce que pourrait dire l’OLB après le succès obtenu à domicile face à Cholet Basket. Le MVP du match aura été Marcus Paige (20 d’éval) avec ses 13 points, 4 rebonds et 4 passes décisives).

Pau vs Champagne Basket : 92-67
Entre Pau et Champagne Basket, il n’y aura pas eu match. Les joueurs d’Eric Bartecheky ont dominé dans à peu près tous les compartiments de jeu (42,9% à trois points contre 25, 25 passes décisives à 13). Une soirée comme en redemande le Palais des sports.

Paris vs Roanne : 97-98
Malgré un Ismaël Kamagate en mode serial contreur (9), Paris s’est incliné à Carpentier par la plus petite des marges. Il faut dire que dans le camp d’en face, le meneur roannais Loren Jackson a sorti une perf’ digne d’un MVP : 33 d’éval pour ses 27 points et 12 passes décisives.

Crédit photo : David Haynau

Lituanie : Joffrey Lauvergne absent jusqu’à 6 semaines