Header 1

Frescaty Tour, le rendez-vous national du 3×3 aux portes de Metz

Les 3 et 4 juillet prochain, un tournoi de 3×3 aura lieu sur l’ancienne base aérienne de Metz, le Frescaty Tour. Un projet mené par les dirigeants des Metz Canonniers (NM2). Vice-président du club, Lionel Gocel nous en dit plus sur le Frescaty Tour. Un rendez-vous qu’il souhaite rendre incontournable.

À qui est destiné ce tournoi ?

“C’est la première fois que l’on organise ce tournoi. On s’est mis d’accord sur deux formats. Il y a le côté amateurs où il y aura plusieurs catégories allant des jeunes aux adultes. On part des U13 jusqu’aux adultes. On a aussi décidé d’organiser un format pour les professionnels. L’idée c’est aussi de faire rayonner le tournoi, attirer du monde, attirer des noms… Il y a de vrais pros du 3×3 qui seront là, mais l’idée c’est aussi d’ouvrir le tournoi aux professionnels du 5×5. Qu’ils puissent monter leur équipe en fin de saison et venir faire la fête du basket chez nous.”

10 000€ de cash prize, comment a-t-il été possible de le financer ? 

“Ça parait incroyable n’est-ce pas ? Il n’y a pas trop de magie, pas trop de secret. Nous avons beaucoup de bénévoles, c’est beaucoup de travail, une grosse partie de communication avec les différentes personnes qui sont entrées dans le projet. Grâce à ça, on a fédéré pas mal de partenaires. Pendant tout le week-end, il y aura un village partenaires où l’on proposera une présentation de leur entreprise, ils pourront recevoir leurs clients. On leur donne une belle soirée partenaires le samedi soir, on leur donne des places privilégiées pendant le tournoi.

Cela nous a permis de rentrer du cash et ce cash-là nous aide à pouvoir attirer des gros joueurs professionnels. Il n’y pas de secret, l’argent attire forcément davantage. On a un peu copié le modèle économique d’un Open de tennis. On fait une grosse fête, on reçoit du monde, on les accueille bien et on attire le public pour faire découvrir le basket. Grâce à ça, on a rentré de quoi payer ce gain sans aucun problème et je suis vraiment content de pouvoir mettre en avant le basket et proposer des sommes comme ça : 10 000€ pour le gagnant, 3 000€ pour le deuxième et 2 000€ pour le troisième.”

 

“Gary Florimont, Kevin Corre et Florent Pietrus seront là”, Lionel Gocel

Comment est venue cette idée d’organiser un tournoi de 3×3 alors que vous avez déjà un club de 5×5 à gérer ? 

“Le 3×3 ça me trotte dans la tête depuis longtemps, j’y pense de plus en plus. Je pense qu’on revient vraiment aux vraies valeurs du basket, que j’adore. On revient vraiment à la base du basket de rue. On a quelqu’un au club de Metz qui s’occupe du 3×3. Il organise des petits tournois de 3×3 à Metz depuis l’année dernière et j’ai pu constater qu’un petit tournoi sur un bout de macadam, sur un panier où il n’y a même pas de filet, arrive à attirer 100 ou 200 personnes. Je me suis dit : “il y a un truc de fou qui se passe, il faut lancer la machine”. J’ai trouvé que c’était un beau challenge, un beau coup de poker.

Il n’y a pas beaucoup de tournois de 3×3 donc on s’est dit ‘pourquoi pas organiser le plus beau et le meilleur tournoi de 3×3 national ?’ On a une grosse ville, on a des installations qui s’y prêtent merveilleusement bien donc j’ai dit ‘on y va, on tente le coup’. En deux ou trois mois, on a réussi à faire bouger les codes et à l’organiser. C’est la première édition, il faut être indulgent, mais l’idée ce n’est pas de penser à la première mais à la dixième.” 

Comment se passe l’organisation d’un tournoi 3×3 officiel, quelles sont les étapes que vous devez suivre ? 

“Il y a toutes les étapes particulières quand on organise une manifestation avec du public. Aussi bien pour le terrorisme que pour le Covid. On est nombreux, on a beaucoup de bénévoles. Chacun a son rôle, on fait beaucoup de réunions, chacun fédère et chacun fait son taf. L’idée c’est que tout le monde soit investi et qu’on ait tous cette même envie de le faire. Là, on monte en puissance, les réunions se rapprochent, on a de plus en plus de bénévoles et dans moins d’un mois on y est !”

“On veut organiser l’événement où il faut être chaque année le premier week-end de juillet”, Lionel Gocel

Aurez-vous des invités de luxe lors du tournoi ?

“Normalement, Gary Florimont, qui vient de signer chez nous, va essayer de monter une équipe. Il ne va peut-être pas jouer parce qu’il a eu sa blessure, mais il va essayer de monter une équipe. Kevin Corre sera là aussi, c’est quand même un joueur emblématique dans le 3×3. Florent Pietrus sera là. On espère avoir une équipe de Nancy, une équipe de Strasbourg et une équipe de Joeuf pour aussi pouvoir faire jouer local.” 

Quelles sont vos attentes autour de ce tournoi? 

“On veut faire rayonner le basket local, faire rayonner Metz Canonniers, faire rayonner Metz sur le plan national, voire plus. En peu de temps et sans grands moyens on a réussi à faire parler de nous donc on va essayer de continuer sur cette lancée. Nous sommes également candidats pour recevoir une équipe en base arrière lors des Jeux Olympiques de 2024. On a déposé un dossier avec la métropole de Metz. Ce tournoi sera également la preuve qu’on est capable d’accueillir et nous apportera peut-être des points supplémentaires.” 

Où sera organisé ce tournoi ?

“On a la chance d’avoir récupéré un gymnase sur l’ancienne base aérienne aux portes de Metz, à Frescaty. Il s’agit du centre d’entraînement des Canonniers. A côté de ce gymnase on a deux terrains extérieurs, nouvelle génération. Sous les paniers on a l’horloge des 24 secondes. On a de superbes installations donc on a de la place. On va aussi faire un gros village partenaires sur une piste d’athlétisme. Il y aura également un gros marché d’artisans locaux. Parce que le basket c’est bien, mais on veut aussi qu’on puisse se promener en famille et passer un bon moment. On a récupéré des chalets de Noël qu’on va installer pour mettre en place ce marché.

Dans le même thème on va organiser une réunion de vieilles Coccinelles et Combis parce que c’est beau à voir et c’est toujours sympa de se promener dedans. Il y aura un mur de graffeurs où on pourra initier les jeunes. Les enfants pourront faire une séance découverte du basket, le comité de Moselle aura un stand, on va aiguiller les gens vers les différents clubs aux alentours de Metz. On est main dans la main avec le comité de Moselle pour faire rayonner le basket local. Le basket reste le cœur de cet événement. On pourra également compter sur la présence du speaker Jamil Rouissi pour mettre l’ambiance.” 

Souhaitez-vous dans le futur faire de Metz une place incontournable du 3×3 en France ?

“On veut organiser l’événement où il faut être chaque année le premier week-end de juillet. On veut devenir incontournable. Il aura sûrement de la concurrence, mais ceux qui voudront venir seront bien accueillis et l’idée c’est de vraiment prendre du plaisir. L’argent c’est une chose, mais on veut vraiment que les gens passent un bon moment. On est en fin de saison, on décompresse, on vient s’amuser et on organise une belle soirée.”

Toutes les informations sur le Frescaty Tour sont à retrouver sur leur page Facebook.

Crédit photo : Sport Pixel Pro