Header 1

Thomas Heurtel : “ce calendrier ? c’est n’importe quoi”

Au mois de mai, l’Asvel n’a plus l’Euroleague à son menu. Pour autant les joueurs de TJ Parker ne vont pas rester inactifs. En l’espace de 31 jours, ils vont disputer dix rencontres, soit un rythme d’un match tous 3,1 jours. Pour Thomas Heurtel, qui est arrivé en cours de saison, ce rythme d’enfer n’a pas beaucoup de sens, et ne va pas dans le sens du respect de la santé des joueurs.

“Toutes ces rencontres autant rapprochées pèsent un peu sur les jambes. Avec la fatigue, on n’a pas les mêmes sensations. On avait un gros match contre Monaco samedi, là c’était aussi un gros match et ça le sera encore contre Strasbourg mercredi. Mon opinion sur ce calendrier, c’est que c’est n’importe quoi. Peut-être que les gens au pouvoir ne se soucient pas forcément de ça mais c’est vraiment fatigant pour les joueurs” (Bebasket).

De plus en plus de joueurs donnent de la voix sur ce sujet. Et quand on voit les nombreuses blessures, difficile de leur donner tort…

Crédit photo : Ann-Dee Lamour