Banniere Site BA

Thomas Heurtel : « J’ai détruit ce que je cherchais à construire avec le Real »

Mis à l’écart par son entraîneur Pablo Laso début avril, Thomas Heurtel est revenu sur cet épisode marquant.

Début avril, Thomas Heurtel (1,89m, 33 ans) était mis à pied par son club du Real Madrid. La faute à une sortie nocturne la veille d’une défaite sur le parquet du Panathinaïkos. Il a donc été privé de la fin de saison d’Euroleague et notamment du Final Four après lequel il courrait depuis plusieurs saisons. Interrogé par L’Équipe, l’international français s’est exprimé sur le moment qu’il juge comme le plus difficile de sa carrière.

« Quand je repense à cette histoire (de sortie nocturne à la veille d’un match d’Euroligue), ça m’attriste. Un mauvais choix, et j’ai détruit ce que je cherchais à construire avec un grand club comme le Real. Si je pouvais revenir en arrière, je ne commettrais jamais la même erreur. On ne m’y reprendra plus » avoue-t-il.

Malgré cet épisode délicat, l’ancien joueur de Vitoria ne baisse pas les bras et compte bien prouver sa valeur dès cet été avec l’Equipe de France.

« Les Jeux ont été une expérience incroyable, humainement et en tant que joueur de basket, c’est un truc unique, inoubliable. L’Euro est un grand objectif personnel. La Fédération m’a contacté, j’ai discuté plusieurs fois cette saison avec Vincent (Collet, sélectionneur), Boris (Diaw, manager général) et je compte bien être présent pour la préparation.« 

Ensuite, il espère pouvoir effacer cette étiquette de joueur difficile à gérer et prouver à un autre entraîneur, un autre club qu’il est possible de compter sur lui.

« C’est peut-être une réputation que j’avais plus jeune, qui me poursuit comme un bout de sparadrap. Pourtant avec Ivanovic à Vitoria, aucun problème. Ivkovic et Perasovic à Efes, RAS. Avec Pesic à Barcelone, TJ Parker à l’Asvel, tout s’est bien passé… Aujourd’hui, il y a surtout une inquiétude sur l’effet que ces récentes histoires peuvent avoir sur mon image. Je ne veux pas qu’on me voie pour ce que je ne suis pas. Je suis passionné, je veux être le meilleur possible et gagner des titres. Les seules choses qui m’importent sont ma famille et le basket. Je veux revenir et montrer au club, au coach qui me feront confiance, que je saurai me montrer digne de cette confiance, que je suis toujours capable d’évoluer au meilleur niveau.« 

Crédit photo : Euroleague

Desi Rodriguez rejoint le Limoges CSP

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com