AyéléeFleurie_Banner-BasketActu_nov-dec2021

Thomas Heurtel : “ma blessure au pied va bien”

Le meneur tricolore Thomas Heurtel est de moins en moins gêné par sa blessure au pied.

Update : Après le match face à l’Iran, Thomas Heurtel s’est voulu très rassurant sur son soucis au pied. “Je sors du banc et je me sens à l’aise dans cette configuration. Cela n’a pas d’importance tant que je joue. Ma blessure au pied va bien, en tout cas ça n’empire pas, je prends de plus en plus de rythme. J’espère être à 100% dans les matches couperets” (L’Equipe).

10.07. Vincent Collet :

Il y a beaucoup de choses intéressantes à relever. D’abord dans le déroulement. Après avoir été dominés, après une entame très bonne, on a perdu le rythme sur l’entrée de nouveaux joueurs qui viennent de nous rejoindre. On a eu une réaction intéressante. En fin de deuxième quart temps on a multiplié les actions individuelles qui sont vouées à l’échec, surtout face à ce genre d’équipe.

On a mieux joué en deuxième mi-temps. En se faisant plus de passes. Une adresse de 5/22 à trois points c’est famélique, il y a des tirs forcés, mais il y a aussi eu beaucoup de tirs ouverts. C’est une mauvaise journée, mais ça fait partie du jeu. Même quand ça arrive, il ne faut pas changer de façon de jouer, c’est ce qui a permis à l’Espagne de prendre l’ascendant. Je trouve néanmoins notre réaction très positive face à un adversaire d’une telle qualité.

La magie de Rubio a opéré en fin de match, mais le groupe va être au complet et on va travailler une deuxième défense pour être plus agressifs quand on sera confrontés à ce genre de joueurs. Malgré tout, nous avons eu deux matchs intéressants. C’est ce qu’on voulait, même si j’aurais préféré en gagner un des deux. On a su rivaliser et s’élever à l’a hauteur de cet excellent adversaire. Il nous reste maintenant deux semaines et notre niveau doit monter. Le groupe dans son ensemble a la volonté de s’améliorer. On ne peut que sortir renforcer de telles confrontations en préparation. Il faut s’en servir pour ressortir plus fort dès le début des Jeux Olympiques dans 15 jours.

L’entraîneur des Bleus a notamment apprécié les prestations des nouveaux arrivants Nicolas Batum et Rudy Gobert, et des nouveaux joueurs Timothé Luwawu-Cabarrot et Moustapha Fall.

Nicolas Batum m’a dit qu’il était cramé, mais il a incarné la révolte du début du troisième en allant presser haut. La pression qu’il a mis sur Claver a sonné la révolte. Il a fait une rentrée intéressante. Pour Rudy, il y a eu deux étapes : en première mi-temps il n’était pas avec nous, et ensuite on a vu des progrès. Il a mis des paniers qu’il ne mettait pas avant. J’ai beaucoup aimé ses deux, trois prises de position. C’est quelque chose qu’on va utiliser, mais qu’il faut qu’on travaille. Moustapha Fall a fait une première mi-temps de grande qualité. Il y a aussi la confirmation de TLC qui a montré son registre défensif très percutant. Il a manqué ses tirs, qui étaient ouverts, mais on sait qu’il est capable de les mettre. C’est encourageant au même titre que le match de Frank. On va essayer de progresser dans tous les secteurs. On est encore en préparation, on est encore dans le partage, mais le cinq qui a vraiment pris l’ascendant, peut-être qu’on l’aurait gardé davantage si ce match avait été décisif, mais il est important que tout le monde trouve des repères et des minutes.

L’ancien entraîneur de Strasbourg a également eu un mot pour son meneur Thomas Heurtel, aperçu en civil près du banc.

Les nouvelles sont rassurantes pour Thomas Heurtel, il va partir au Japon. On espère que ça va se concrétiser sur le terrain. Tout est positif au niveau des examens passés. Les tests restants sont ceux du terrain. Ils seront progressifs. Pour le moment, le voyant n’est pas encore vert mais ce n’est plus rouge. On est entre les deux, mais on garde bon espoir que ça aille vers le vert.

Départ mercredi direction le Japon pour les Equipes de France.

Crédit photo : FIBA