Header 1

Tony Parker : “La fatigue n’est pas un argument”

Cette semaine, les capitaines de l’ensemble des équipes de Jeep Elite ont signé un courrier à l’intention de la LNB dans l’optique de lui demander de ne pas faire de Final 8. “Nous constatons tout d’abord que le calendrier actuel nous impose un rythme intense qui rend très difficile la préservation de notre intégrité physique et mentale. Malgré un effort certain de nos clubs pour s’adapter à cette situation, les blessures s’enchaînent au sein de nos effectifs et compliquent la gestion de cette fin de saison” expliquait notamment ce courrier relayé par L’Equipe.

Toujours dans le quotidien sportif, le président de l’Asvel Tony Parker a évoqué son incompréhension en des termes très durs.

“Les joueurs sont payés jusqu’au 30 juin, ce n’est pas comme si on leur en demandait plus. Tu as été payé pendant tous ces mois, tu étais bien content de toucher ton salaire à 100%. En plus, on parle d’une saison régulière qui finit le 15 juin et le Top 8 c’est dix jours. Il y a largement assez de temps pour se reposer et préparer les playoffs. Et cela ne concerne que huit clubs sur les dix-huit. Pour moi la fatigue n’est pas un argument. Ils ont de la chance d’être payés bien plus que la moyenne des Français. Tu fais un métier, c’est ta passion et là tu veux m’expliquer que tu es fatigué mais tu veux quand même continuer à être payé ? A un moment donné il y a des limites au système et il ne faudrait pas trop les dépasser” (L’Equipe).

Crédit photo : Ann-Dee Lamour