AyéléeFleurie_Banner-BasketActu_nov-dec2021

Volte/Face : et si les basketteurs français étaient des footballeurs ?

Vous souvenez-vous en 1997, quand John Travolta et Nicolas Cage échangeaient leur visage dans le film Volte/Face de John Woo ? Nous avons essayé de reproduire la même chose et de faire un parallèle entre le football et notre cher basketball.

C’est ainsi que nous avons sélectionné les joueurs français disputant une coupe d’Europe et avons tenté de trouver leur alter égo dans le monde du foot français en nous basant autant que possible sur la sélection championne du monde en 2018.

Pour cette première partie, nous avons opté pour les joueurs présents en Equipe de France à l’occasion de cette première fenêtre internationale de novembre soldée par deux victoires en deux matchs, face au Monténégro et en Hongrie. Un cinq de départ complet et mention spéciale à Louis Labeyrie qui figurera dans la partie suivante.

  • Andrew Albicy (Gran Canaria) N’Golo Kante (Chelsea)

Tous les deux internationaux, ces deux joueurs sont des soldats par excellence et des leaders défensifs et capable de toujours trouver leurs coéquipiers dans les bons espaces. Au service de l’équipe, les deux hommes sont discrets, pas du genre à faire de vague. Ils ont aussi la particularité d’être généralement les plus petits joueurs en taille de leur équipe. Bonus pour le troisième poumon de Kante.

  • Amine Noua (Andorre) – Ben Yedder (Monaco)

Récemment devenu internationaux, les deux joueurs ont trouvé leur place dans un club disputant la deuxième meilleure compétition européenne, l’Eurocup et l’Europa League. Sobre et n’étant pas tournés vers le spectacle, ils sont tous les deux grandement efficace. Ils ont tous les deux choisi le championnat espagnol pour vivre leur première expérience à l’étranger.

  • Mouhammadou Jaiteh (Bologne) – Raphaël Varane (Manchester United)

Parti à l’étranger pour s’aguerrir, Mam Jaiteh est monté en puissance et se construit une carrière des plus honnêtes grâce notamment à une bonne connaissance du jeu. Toujours silencieux, loin des gros titres, l’ancien joueur de Nanterre s’est endurci au fil des années tout en gardant ce calme qui le caractérise, à l’image d’un Raphaël Varane. Avantage Varane qui n’a été pas moins de quatre fois vainqueur de la Champions League et champion du Monde avec les Bleus, entre autres. Rien que ça.

  • Isaïa Cordinier (Bologne) – Theo Hernandez (Milan AC)

Drafté en NBA, appelé en Equipe de France où il tend à gagner des responsabilités et joueur majeur d’Eurocup la saison dernière, Cordinier reste un jeune joueur. Comme Théo Hernandez, il se fait une place dans le basket mondial et sa côte ne cesse d’augmenter, attirant l’œil des grosses écuries européennes.

  • Amath M’Baye (Pinar Karsiyaka) – Alexandre Lacazette (Arsenal)

Deux personnes appréciées par les fans. Un profil plutôt offensif, évoluant dans un bon club sans faire partie des meilleurs. Capable de rendre de très bons services que ce soit en club ou en équipe de France. Avantage à Amath M’Baye sur le palmarès, lui qui a remporté la Champions League alors que Lacazette reste sur une finale d’Europe League perdue en 2019.