BANNER POSTULEZ – SEPT 2022

Yves Pons : “Kadour Ziani ? Pas meilleure référence pour avoir des conseils sur un dunk”

Il l’avait dit, il l’a fait : Yves Pons venait pour gagner le dunk contest du All Star Game. Le Villeurbannais a fait parler son sens du show à l’Accor Arena.

“J’ai fait beaucoup de choses aujourd’hui, je ne vous avais pas menti !J ‘avais beaucoup parlé des idées de dunk avec mes amis, mon entourage, ma femme et Kadour (Ziani). Je l’ai eu plusieurs fois au téléphone pour des conseils car c’est le meilleur dans le domaine. Je lui proposais mes idées et il en a validé quelques unes. Ensuite, j’ai essayé d’être créatif, surtout le dunk avec le tattoo. J’ai contacté un des meilleurs tatoueurs sur Lyon, Raphael, gros big up à lui pour le tattoo.

Le surnom Air Pons ? Ca date de 2014 quand j’avais fait le Jordan Brand Classic. C’est un joueur turc qui me l’avait donné; depuis c’est resté.

Kadour ? Je le connais bien. Quand j’étais petit, il venait souvent dans ma région dans le sud. Il faisait des concours de dunk. J’ai même une photo de lui avec mes amis où il nous dunke par dessus. En début d’année, on s’était parlé au téléphone; après je l’ai rappelé pour lui demander conseils pour le concours de dunk. C’est un exemple, la légende du dunk en France. Si on veut avoir des conseils pour un dunk, il n’y a pas meilleur référence. C’est une vraie légende.

Quand on regarde Victor (Wembanyama), on se dit que c’est chaud de le franchir car il est vraiment long. Mais j’ai de la chance car dans mon équipe (l’Asvel), Youssoupha Fall fait la même taille. Du coup j’ai pu m’entrainer après les entrainements. Il a accepté que j’essaye sur lui. Je n’ai pas réussi dès le premier coup, il a pris quelques coups sur la tête. Mais je le remercie car grâce à lui j’ai pu passer au-dessus de Victor.

L’idée du dunk pied nu, c’est venu en discutant avec mon entourage. Il fallait trouver un dunk qui n’a jamais été fait. En regardant les concours précédents, j’avais trouvé que personne ne faisait ce genre de choses. C’était un peu dangereux, et j’aurais pu glisser ou me faire mal. C’est pour ça qu’avec Manu (le préparateur physique de l’Asvel), j’ai préparé mes pieds pendant ces deux/trois dernières semaines à marcher pied nu, sauter pied nu…”.

Crédit photo : LNB

Vidéo : le meilleur de Monaco vs Zalgiris Kaunas